Imprimer

Crèmes solaires et efficacité

on . Posté dans Le soleil et le bronzage

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Quel est la différence entre les UVA et UVB ? Comment bien se préserver des mauvais rayons de soleil pour optimiser votre bronzage UV ? Un médecin répond à ces questions, et vous donne des conseils, afin de passer un bon été au soleil tout en restant protégé !

 

Anti-UVB
Anti-UVA

Inconvénients
Comment se protéger ?
Bien utiliser les antisolaires


L'efficacité des crèmes de protection solaire dépend de deux facteurs :
-La formulation
-Le facteur de protection solaire (FPS)


enfant utilisant de la crème solaire pour se protèger des coups de soleil

La formulation

- L'excipient joue un rôle majeur dans l'efficacité du produit. Il conditionne à la fois l'épaisseur et la régularité du film appliqué sur la peau, le coefficient de protection, mais aussi sa capacité de fixation, d'adsorption à la surface cutanée, de même que sa persistance. Par exemple, une émulsion permet une application plus épaisse qu'une huile.
- les huiles résistent bien à l'eau mais sont peu protectrices.
- les émulsions à phase continue aqueuse sont d'utilisation agréable, mais elles s'éliminent rapidement par l'eau ou par la sueur.
- les émulsions à phase continue huileuse sont plus rémanentes (persistantes).

Le facteur de protection solaire (FPS)

C'est un indicatif, étant donné les nombreux facteurs pouvant l'influencer. Une tentative d'unification des résultats a été entreprise grâce à la méthode COLIPA, destinée à rendre homogènes les mesures de facteurs de protection solaire en UVB, entre les différents fabricants de produits solaires. Elle tient compte de la source d'UV la plus proche du rayonnement solaire et du mode d'application du produit testé (2 mg/cm2), sur un nombre défini de sujets testés (10-20).

Anti-UVB

le coefficient de protection est calculé par le rapport DEM (dose érythémale minimale) avec le produit solaire/DEM en peau non-protégée, pratiqué dans des conditions réelles d'exposition solaire et auxquelles s'ajoutent des épreuves de natation permettant d'apprécier la substantivité des produits. Ainsi sont définies quatre classes de produits, suivant leur indice de protection (IP) :
- IP < 15 : protection minimale ;
- IP 15 : protection modérée ;
- IP 25 -30 : protection normale ;
- IP > 40 : protection extrême.Haut de page

Anti-UVA

les UVA sont responsables, à long terme, du vieillissement cutané, de même que de la carcinogenèse ; ils participent au déclenchement de certaines réactions photoallergiques. L'évaluation de la protection anti-UVA n'est pas encore uniformisée. Elle est le plus souvent calculée à partir de la pigmentation immédiate induite par les UVA et le visible. Les valeurs trouvées définissent la dose minimale pigmentante immédiate (IPD) ou permanente (PPD).
Évolution : les photoprotecteurs externes possèdent, pour certains, un pouvoir réfléchissant dans les infrarouges. Ils sont résistants à l'eau, à la sueur et photostables.Haut de page

Inconvénients

Les filtres solaires peuvent être -mais rarement - responsables soit de réactions allergiques à type d'eczéma de contact, soit de réactions photoallergiques.
Ils peuvent, par leur pouvoir couvrant et occlusif, entraîner une rétention sudorale (sudamina), et parfois une folliculite.
L'utilisation de filtres chimiques est déconseillée chez l'enfant, avant l'âge de six mois (absorption percutanée des filtres solaires).Haut de page

Comment se protéger ?

Quelques règles simples

- éviter de s'exposer entre 11 h et 16 h, car le rayonnement UVB est à son maximum d'intensité, et favoriser la protection vestimentaire et oculaire ;
- s'exposer de façon progressive et régulière, surtout pour les sujets à peau claire ;
- ne pas " lézarder " au soleil sans bouger ;
- éviter l'application ou l'absorption de substances ayant un pouvoir photosensibilisant ;
- se méfier des temps couverts (nuages, altitude) et de la réverbération possible (neige, parasol, sable). L'absorption de vitamines et d'oligoéléments ayant des propriétés antiradicalaires - lorsqu'ils sont pris plusieurs jours avant l'exposition solaire - permet d'optimiser ses défenses lors des premières expositions.

Bien choisir son photoprotecteur externe

En fonction :
- de son phototype ;
- de la durée de l'exposition qui, pour éviter le coup de soleil, est arbitrairement fixée par le coefficient de protection ;
- de l'ensoleillement, qui dépend de la latitude et de l'altitude ;
- de la partie du corps que l'on veut protéger (le visage et les mains devraient être totalement protégés contre les UVA et les UVB) ;
- de la présentation galénique (les crèmes sont plutôt conseillées pour le visage et les mains, les laits plutôt pour le corps).
* Au sujet de l'indice de protection : l'utilisation d'antisolaires ayant un niveau élevé de protection induit souvent une fausse notion de sécurité et conduit parfois à une exposition prolongée, sans réapplication du produit au cours de la journée.

En pratique :
Les écrans dont l'indice est supérieur à 40 doivent être réservés à la protection solaire extrême : intolérance solaire, photodermatoses, et conditions extrêmes d'ensoleillement (altitude, tropiques).
Les écrans dont l'indice est compris entre 20 et 30 sont réservés à la protection de tous les états cutanés fragiles.
Les écrans minéraux seront prescrits aux enfants et aux sujets dont la peau est allergique..Haut de page

Bien utiliser les antisolaires

- Mettre une quantité suffisante de produit sur les surfaces exposées ;
- Se rappeler que le facteur de protection solaire a été déterminé en utilisant théoriquement 2 mg/cm2, ce qui n'est jamais réalisé en pratique courante. Pour obtenir le facteur réel de protection solaire, il faut au moins diviser par deux le facteur de protection solaire annoncé sur l'empaquetage ;
- Bien étaler et répartir, sans oublier les zones fragiles : le nez, les oreilles, la nuque, et le dessus des pieds ;
- Les appliquer au moins une demi-heure avant le début de l'exposition solaire ;
- Appliquer le produit plusieurs fois au cours de la journée, surtout après les bains.
Parents, montrez l'exemple à vos enfants ! Le but des antisolaires est de s'exposer sans risque, pas d'augmenter le nombre d'heures d'exposition!

Dr Nicole Auffret

On a aimé

Participer

  • Communiqué de presse
  • Ecrire un article
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Support