Imprimer

La toxine botulique en esthétique médicale

on . Posté dans Rides & relachement

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

Qu'est ce que c'est ?

Quel est son rôle ?

Quel est son principe ?

Comment cela s'utilise?

Quels sont les résultats?

Quelle est sa durée ?

Quels sont les risques et les inconvénients ?

Quel est son prix ?

 

Qu'est ce que c'est ?

La toxine botulique est une substance sécrétée par la bactérie du botulisme qui est une maladie généralement contractée par toxi-infection alimentaire. Cette substance isolée et finement dosée permet d'avoir une action contrôlée, diminuant la contractibilité des muscles du visage. Cette substance est mise sur le marché depuis une vingtaine d'années, notamment pour traiter les spasmes musculaires de la face et du cou (torticolis spasmodiques graves). Deux médicaments injectables existent aujourd'hui : le Botox et le Dysport.

 

Quel est son rôle ?

En médecine esthétique, il a été découvert que de faibles quantités de cette substance peuvent, en diminuant la contraction de certains muscles particuliers du visage, réduire parfois très spectaculairement les rides d'expression associées a ce muscle. En particulier, les zones traitées avec de bons résultats sont :

• les rides horizontales du front

• les rides verticales inter-sourcilières

• les rides de la patte d'oie aux coins des yeux

Quel est son principe ?

En simplifiant, on peut dire que chaque muscle possède de nombreux récepteurs aux influx nerveux qui le commandent. La toxine botulique va bloquer un certain nombre de ces récepteurs, a l'endroit ou elle est injectée. Ainsi, en quelques jours, la capacité du muscle à se contracter va diminuer voire disparaître complètement selon la dose injectée. Toutefois cet effet est toujours réversible, après quelques semaines à quelques mois, car le muscle pourra toujours récupérer progressivement des récepteurs nerveux opérationnels. Cette réversibilité du traitement est un avantage sur le plan de la sécurité du traitement. D'un autre coté, cela oblige a répéter régulièrement le traitement pour en conserver l'effet.

Comment cela s'utilise ?

Il s'agit d'un produit injectable qui se conserve au froid en flacons stériles. La quantité de produit à injecter est très faible et doit être mesurée très précisément par le médecin qui l'emploie. Les aiguilles employées sont extrêmement fines et il n'est injecté qu'une goutte de solution à chaque piqûre, pour un total de 6 à 10 points par zone traitée. Ceci en fait un traitement esthétique très léger et très peu contraignant.

Quels sont les résultats ?

Il n'y a pas vraiment de limite d'âge pour ces traitements. On peut commencer à traiter les ridules entre 35 et 40 ans avec des soins légers. Le traitement est plus simple et on obtient aussi une action préventive. Les cicatrices stabilisées (notamment d'acné) peuvent se traiter chez les sujets jeunes.

Visuel avant / après sur une utilisation sur le front

Quelle est sa durée ?

La durée réelle d'action du produit est de 3 à 5 mois, mais on peut considérer que l'effet sur les rides va augmenter avec le nombre de séances. En effet, les muscles traités perdent petit à petit l'habitude de se contracter. En pratique, on arrive après 3 à 4 séances à ne traiter que tous les 6 mois voire 9 a 12 mois.

Quels sont les risques et les inconvénients ?

Les risques : Les faibles doses employées en esthétique, par rapport aux doses employées pour traiter des maladies, éliminent les effets toxiques du produit sur l'organisme. Les risques sont plutôt ceux d'une injection faite sur ou vers un muscle qu'il ne fallait pas traiter, comme le muscle releveur de la paupière par exemple. Dans ce cas, il sera difficile voire impossible d'ouvrir entièrement cette paupière pendant quelques semaines, mais cela sera entièrement réversible. Dans certaines cas, une diffusion d'une partie du produit, notamment en se frottant la zone injectée, peut se faire également vers des muscles non souhaités, et entraîner des diminutions de contraction. Ces effets restent très rares si le médecin est expérimenté et prudent, et s'il respecte les bonnes indications, car tous les cas ne sont pas bons à traiter. Les inconvénients : Ils sont passagers et en principe mineurs. Il peut s'agir de maux de tête à type de migraine (à l'inverse certains sujets migraineux sont soulagés par la toxine botulique), de gonflement des paupières (supérieures ou inférieures) surtout chez les sujets prédisposés à cela ou présentant un excès de paupière supérieure (si cet excès est important, le médecin devra en avertir le patient, ne pas le traiter et lui proposer une solution chirurgicale). Les bleus sont rares et légers aux points d'injection. Dans la plupart des cas, rien ne se remarque dans l'heure qui suit le traitement.

Quel est son prix ?

Selon les médecins et les villes, on peut situer le traitement des rides horizontales du front et inter-sourcilières entre 200 et 300 euros et entre 300 et 400 euros pour traiter en même temps la zone de la patte d'oie. Pour une seule de ces zones on peut compter en moyenne 140 euros.

par la rédaction d'estheweb

Copyright estheweb© 2002. Reproduction interdite.

On a aimé

Participer

  • Communiqué de presse
  • Ecrire un article
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Support